Concours international de Brescia (Italie)

Septembre 1969 – Concours international de Brescia (Italie)

Le vendredi 19 septembre 1969, à 4 heures du matin, un car partait de Remiremont avec 40 membres du Club des Mandolines pour se rendre à Brescia, en Lombardie, participer à un concours international d’orchestres à plectre. Un voyage long, fatigant, mais combien merveilleux pour les jeunes musiciens, qui, depuis le mois d’août multipliaient les répétitions pour réussir les épreuves. La plupart avait écourté leurs vacances dans ce but et c’est plein d’espoir qu’ils prenaient la route ce matin là.

La réception italienne fut enthousiaste. Les orchestres de jeunes, en effet, ne sont pas monnaie courante, pas plus chez mandolinistes qu’ailleurs. La Radiodiffusion italienne avait dépêché son équipe sur place, dès le samedi matin, pour un reportage sur l’école de musique, photos et émission régionale. Le Journal Régional du samedi parlait déjà de l’arrivée des jeunes musiciens venus des Vosges.

Le concours se passait le samedi soir pour les orchestres étrangers, dans le Grand Théâtre de Brescia, archicomble. Ce fut un succès : premier des orchestres français présents, Remiremont remportait la Coupe Belletti, réservée aux formations internationales de jeunes. Le dimanche fut réservé à la détente : en matinée, audition des orchestres italiens dont la haute valeur musicale et technique fournit de fructueuses leçons aux musiciens. L’après-midi, promenade au Lac de Garde, Riviera Brescianaise, visite de Sirmione. Et la journée se termine par la remise des récompenses aux orchestres primés, dans le luxueux décor du Grand Théâtre.

Le retour le lundi 22 septembre, fut une agréable promenade à travers l’Italie et la Suisse ensoleillées. Le comité qui a passé de longues semaines à préparer minutieusement ce voyage, ne regrette pas sa peine et se félicite d’avoir osé entreprendre cet audacieux concours. L’orchestre en est sorti plus mûri, plus uni, par cet effort musical en commun, qui resserre les liens et crée par ses souvenirs heureux, une amitié nouvelle.