Célébration de Sainte-Cécile

L’Orchestre célébrait sa sainte patronne Cécile le 25/11/2018 à l’Abbatiale de Remiremont

Cette année comme les précédentes, notre orchestre a participé à l’animation de la messe de la Sainte-Cécile, office dominical auquel assistent toujours de nombreux fidèles et auditeurs. À l’occasion de la célébration de la sainte patronne des musiciens, l’Orchestre de Mandolines et Guitares de Remiremont, renforcé par les élèves de 4ème et 5ème années de l’École de Musique, a ainsi interprété trois oeuvres de son répertoire : l’Adagio Cantabile de Beethovenun arrangement des musiques du film 1492 Christophe Colomb de Vangelis, et le 1er Allegro du Concerto en sol majeur de Vivaldi.

Merci à Jean-Claude Olczyk pour ce beau montage vidéo.

Les musiciens se sont ensuite retrouvés pour le traditionnel repas dans les locaux de l’association, unissant petits et grands autour d’une même table, dans la convivialité et la bonne humeur. Le dessert concocté comme d’habitude par les musiciens, ou parents des musiciens, a été le point d’orgue de ce week-end musical.

Extrait du site Remiremont Info

La célébration de la sainte-Cécile fait partie des grands événements jalonnant une année.  Une tradition qui perdure à juste raison, car sans la musique, la vie ne serait pas ce qu’elle est. Et pour s’en rendre compte, il suffisait de suivre le grand office dominical de ce 25 novembre, auquel  assistaient un grand nombre de fidèles de la paroisse du Saint-Mont. Un messe rehaussée de la présence de l’Union musicale de Remiremont, du Club des Mandolines et du Choeur des Abbesses.

Une célébration particulièrement  solennelle, suivie d’une réception officielle au Grand Salon de l’Hôtel de Ville, où le maire Jean Hingray rappelait la légende de Sainte-Cécile, connue depuis « la Passion de Cécile », une œuvre écrite en 535. Issue d’une famille noble de Rome, Sainte-Cécile incarnait la beauté, la grâce et possédait un don tout particulier pour la musique.  Le premier magistrat de la ville mentionnait notamment : « la musique est sans doute le moyen de communication le plus universel qui soit. Peu importe la langue, les coutumes, les identités, nous savons nous réunir autour d’elle. Il n’y a pas de bons ou de mauvais musiciens, il n’y a que des passionnés mettant leur âme et leur cœur au service de l’un des arts les plus anciens et les plus nobles de ce monde ».

Vidéo Sainte-Cécile 2017  –  La valse d’Amélie de Yann Tiersen